Les Dossiers

2020, le monde cassé

Crédits (photographie) | © 2020 - Global (sous licence).
Image
Je choisis la version classique

"Minefield"
(Champ de mines)

Sommes-nous entrés dans l'ère de l'homme consommable, de la dérégulation permanente et du pourrissement? L'année 2020 sera plus décisive que d'autres. D'aucuns pourraient même la qualifier d'historique.

Pandémie de coronavirus, Brexit, élections américaines de novembre 2020, guerres commerciales, guerres tout court, rejet des "élites", révoltes populaires, réchauffement climatique, dérégulations néolibérales, mise à mort de la social-démocratie, Internet dévié et délétère, manipulations de la réalité factuelle... Les défis tombent sur nos têtes comme des hallebardes.

La fin de la globalisation? Les dangers de l'instrumentalisation...

Ce que révèle cette pandémie est cristallin. Elle nous montre du doigt l'indescriptible précarité de ce modèle socio-économique globalisé. Mais qui sera sacrifié sur l'autel de la survie du plus grand nombre? L'Humanité est désormais confrontée à la plus grave crise depuis la seconde guerre mondiale. Submergé par l'angoisse, le monde s’interroge... À quoi ressemblera l'après-pandémie? Quel en sera l'impact économique réel? Voyons-nous là, la fin de notre civilisation? Enfin, saurons-nous tirer les leçons de ce choc systémique monumental?

Pourtant non... ceci n'est pas la fin du monde même si tout reste incertain. Cette crise est un gigantesque retour de balancier. Mais plus dangereux que le virus, c'est hélas notre perception que nous pensons juste et raisonnée. Sera-t-elle froide et indifférente voire hystérique et irrationnelle? Laquelle de ces perceptions déterminera le sort de notre avenir immédiat? En somme, des aveugles guidant d'autres aveugles. Car plus dangereux encore, c'est évidemment l'instrumentalisation qui sera faite de cette crise... À ces fous de Dieu qui considèrent la pandémie comme un châtiment divin, à ces éminences grises qui pour cacher leurs précédentes erreurs d'appréciation tenteront d'imposer l'ordre nouveau... Aux adeptes de la fin des temps qui, assoiffés de changement, nous tireront vers un monde qui ne subsiste que dans leurs phantasmes et ne correspond à rien de préhensible pour les plus démunis. À tous ceux dont nous faisons partie, qui n'ont tout simplement pas compris que la biodiversité est le système immunitaire de la planète... l'aube du changement radical est arrivé. Mais afin de contrer cette rupture, à l'heure des grandes promesses, la doxa des "élites" engendera-t-elle tout un arsenal de mesures liberticides?

La biodiversité, le bien le plus précieux

La biodiversité de la flore et de la faune, la biodiversité sociale et culturelle, c'est bien toute cette féconde complexité qui nous a donné le jour. Elle est (ou était) une horlogerie d'une précision inconcevable. Nous l'avons déréglée, point final. La pandémie est la conséquence directe de cet appauvrissement de la biodiversité, de sa surexploitation. Chaque nouvelle configuration du monde vivant engendrera désormais une multitude de bombes à retardement. Pour faire simple, d’autres pandémies s’annoncent. À l'ère de l'algorithmique pauvre et stérilisante forçant les individus à rentrer dans des moules étroits, médiocres et conditionnés, transformant l'Internet en une insupportable souricière, c'est cette fois-ci la biodiversité humaine que nous érodons. Or, sans la richesse de cette biodiversité, c’est bien notre propre immunité civilisationnelle bâtie au fil des siècles dans la souffrance et les luttes, que nous affaiblissons. Elle est pourtant le cœur qui irrigue et renforce la pertinence de l’existence. Nous avons trop longtemps opposé à la complexité essentielle du vivant, la viabilité marketing et la complexité de nos produits financiers, reposant sur une interprétation surréaliste d’équations mathématiques qui au bout du compte, ne veulent plus rien dire. Quelle arrogance... L’héritage keynésien est mort. Il n’était qu’un monumental succédané à la religion.

Allons-nous survivre à ce que nous sommes?

Le triomphe de l'hypocrisie, de l'injustice et du mensonge est sur le point de culminer... La pandémie de coronavirus s'inscrit dans un contexte largement instable de démocratie low cost. Tout comme Internet, cette épidémie agira comme un accélérateur et un révélateur. Elle démontrera notamment que la précarité ne touche pas seulement les personnes les plus pauvres. Nos vies sont dans les faits, redevenues précaires. Des milliers d'années d'évolution pour en arriver là. Les vagues populistes qui submergent depuis plusieurs décennies l'Europe et le monde ont naturellement conféré à de nouveaux tribuns, le droit absolu de mentir. Le droit de tordre le cou à la réalité, de nous plonger dans un brouillard sans fin. La question n'est plus de savoir pourquoi les vieux démons du XIXème siècle et des années trente sont de retour. La seule question qui prévaut est la suivante... en quoi ou en qui pouvons-nous croire, sans plus jamais douter?

Image
Crédits (photographie) | © 2020 - Capture écran du documentaire Opinion (New York Times). Tous droits réservés.

Un exemple parmi d'autres. Ce résumé du New York Times se passe de commentaires. Il démontre sans filtre, sans manipulation, le décalage évident entre la réalité factuelle et la compréhension totalement biaisée de l'homme sensé être le plus puissant au monde. Ne perdons pas de vue qu'il dispose de la puissance nucléaire.

Jamais dans l'histoire des États-Unis, un Président n'avait à ce point amplifié la division d'une nation. Jamais dans l'Histoire de l'Humanité, nous nous étions montrés aussi ridicules. Le Président français Emmanuel Macron lors de sa première allocution officielle sur l'épidémie de coronavirus a répété au moins six fois, "nous sommes en guerre". Quelle assertion médiocre... Non ce n'est pas une guerre, tout juste un échec monumental en matière de politique générale et de prévention des risques sanitaires. Un échec qui va coûter la vie à des dizaines voire des centaines de milliers de personnes. Le système hospitalier en France comme ailleurs dans le monde, est en tension pour ne pas dire en rupture. La pandémie dévoile dans les faits son état exact.

Suite réservée aux abonné(e)
C'est gratuit !
Image
Je choisis la version classique

"Minefield"
(Champ de mines)

Sommes-nous entrés dans l'ère de l'homme consommable, de la dérégulation permanente et du pourrissement? L'année 2020 sera plus décisive que d'autres. D'aucuns pourraient même la qualifier d'historique.

Pandémie de coronavirus, Brexit, élections américaines de novembre 2020, guerres commerciales, guerres tout court, rejet des "élites", révoltes populaires, réchauffement climatique, dérégulations néolibérales, mise à mort de la social-démocratie, Internet dévié et délétère, manipulations de la réalité factuelle... Les défis tombent sur nos têtes comme des hallebardes.

La fin de la globalisation? Les dangers de l'instrumentalisation...

Ce que révèle cette pandémie est cristallin. Elle nous montre du doigt l'indescriptible précarité de ce modèle socio-économique globalisé. Mais qui sera sacrifié sur l'autel de la survie du plus grand nombre? L'Humanité est désormais confrontée à la plus grave crise depuis la seconde guerre mondiale. Submergé par l'angoisse, le monde s’interroge... À quoi ressemblera l'après-pandémie? Quel en sera l'impact économique réel? Voyons-nous là, la fin de notre civilisation? Enfin, saurons-nous tirer les leçons de ce choc systémique monumental?

Pourtant non... ceci n'est pas la fin du monde même si tout reste incertain. Cette crise est un gigantesque retour de balancier. Mais plus dangereux que le virus, c'est hélas notre perception que nous pensons juste et raisonnée. Sera-t-elle froide et indifférente voire hystérique et irrationnelle? Laquelle de ces perceptions déterminera le sort de notre avenir immédiat? En somme, des aveugles guidant d'autres aveugles. Car plus dangereux encore, c'est évidemment l'instrumentalisation qui sera faite de cette crise... À ces fous de Dieu qui considèrent la pandémie comme un châtiment divin, à ces éminences grises qui pour cacher leurs précédentes erreurs d'appréciation tenteront d'imposer l'ordre nouveau... Aux adeptes de la fin des temps qui, assoiffés de changement, nous tireront vers un monde qui ne subsiste que dans leurs phantasmes et ne correspond à rien de préhensible pour les plus démunis... À tous ceux dont nous faisons partie, qui n'ont tout simplement pas compris que la biodiversité est le système immunitaire de la planète... l'aube du changement radical est arrivé.

La biodiversité, le bien le plus précieux

La biodiversité de la flore et de la faune, la biodiversité sociale et culturelle, c'est bien toute cette féconde complexité qui nous a donné le jour. Elle est (ou était) une horlogerie d'une précision inconcevable. Nous l'avons déréglée, point final. La pandémie est la conséquence directe de cet appauvrissement de la biodiversité, de sa surexploitation. Chaque nouvelle configuration du monde vivant engendrera désormais une multitude de bombes à retardement. Pour faire simple, d’autres pandémies s’annoncent. À l'ère de l'algorithmique pauvre et stérilisante forçant les individus à rentrer dans des moules étroits, médiocres et conditionnés, transformant l'Internet en une insupportable souricière, c'est cette fois-ci la biodiversité humaine que nous érodons. Or, sans la richesse de cette biodiversité, c’est bien notre propre immunité civilisationnelle bâtie au fil des siècles dans la souffrance et les luttes, que nous affaiblissons. Elle est pourtant le cœur qui irrigue et renforce la pertinence de l’existence. Nous avons trop longtemps opposé à la complexité essentielle du vivant, la viabilité marketing et la complexité de nos produits financiers, reposant sur une interprétation surréaliste d’équations mathématiques qui au bout du compte, ne veulent plus rien dire. Quelle arrogance... L’héritage keynésien est mort. Il n’était qu’un monumental succédané à la religion.

Allons-nous survivre à ce que nous sommes ?

Le triomphe de l'hypocrisie, de l'injustice et du mensonge est sur le point de culminer... La pandémie de coronavirus s'inscrit dans un contexte largement instable de démocratie low cost. Tout comme Internet, cette épidémie agira comme un accélérateur et un révélateur. Elle démontrera notamment que la précarité ne touche pas seulement les personnes les plus pauvres. Nos vies sont dans les faits, redevenues précaires. Des milliers d'années d'évolution pour en arriver là. Les vagues populistes qui submergent depuis plusieurs décennies l'Europe et le monde ont naturellement conféré à de nouveaux tribuns, le droit absolu de mentir. Le droit de tordre le cou à la réalité, de nous plonger dans un brouillard sans fin. La question n'est plus de savoir pourquoi les vieux démons du XIXème siècle et des années trente sont de retour. La seule question qui prévaut est la suivante... en quoi ou en qui pouvons-nous croire, sans plus jamais douter?

Image
Crédits (photographie) | © 2020 - Capture écran du documentaire Opinion (New York Times). Tous droits réservés.

Un exemple parmi d'autres. Ce résumé du New York Times se passe de commentaires. Il démontre sans filtre, sans manipulation, le décalage évident entre la réalité factuelle et la compréhension totalement biaisée de l'homme sensé être le plus puissant au monde. Ne perdons pas de vue qu'il dispose de la puissance nucléaire.

Jamais dans l'histoire des États-Unis, un Président n'avait à ce point amplifié la division d'une nation. Jamais dans l'Histoire de l'Humanité, nous nous étions montrés aussi ridicules. Le Président français Emmanuel Macron lors de sa première allocution officielle sur l'épidémie de coronavirus a répété au moins six fois, "nous sommes en guerre". Quelle assertion médiocre... Non ce n'est pas une guerre, tout juste un échec monumental en matière de politique générale et de prévention des risques sanitaires. Un échec qui va coûter la vie à des dizaines voire des centaines de milliers de personnes. Le système hospitalier en France comme ailleurs dans le monde, est en tension pour ne pas dire en rupture. La pandémie dévoile dans les faits son état exact.

Suite réservée aux abonné(e)
C'est gratuit !
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter votre commentaire
Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Le point sur la pandémie de coronavirus

Évolution

29 avril 2020

Plus de 3.000.000 personnes sont touchées par le coronavirus dans le monde (cas avérés), plus de 225.000 sont mortes, plus de 5.700.000 ont guéri et 185 pays ou régions sont concernés. Près de 4 milliards de personnes sont encore confinées. Aux États-Unis, près de 61.000 personnes sont décédées. En Italie, le nombre de morts avoisine désormais les 28.000.

Chronologie

14 déc. 2019

Début de la pandémie

Apparition des premiers cas en Chine

14 déc. 2019

29 avr. 2020

Progression de la pandémie

17:32:27

185 pays touchés, 3 187 919 cas avérés, 226 771 morts, 6 026 170 personnes officiellement guéries...

Sources:

WHO

CDC

ECDC...

Informations utiles

Revue de presse

 

FRANCE | 29 avril 2020

Le Monde / Rédaction avec AFP

Le coronavirus en France : la décrue se poursuit en réanimation, la reprise économique au cœur des préoccupations


UK | 17 avril 2020

BBC / Rédaction

Coronavirus: ‘Liberate’ states protesting against lockdown, says Trump


USA | 17 avril 2020

CNN / Michael Warren

Heartland hotspots: A sudden rise in coronavirus cases is hitting rural states without stay-at-home orders


USA | 17 avril 2020

CNN / Daniel Dale, Tara Subramaniam, Liz Stark et David Wright

Fact check: Trump wrongly declares some states don't have 'any problem' with coronavirus


FRANCE | 17 avril 2020

Le Monde / Rédaction

Coronavirus en direct : la France a connu en mars une mortalité bien supérieure aux années précédentes


BELGIQUE | 08 avril 2020

La Libre / Philippe Paquet

Coronavirus : la Maison-Blanche alertée en vain dès la fin novembre


FRANCE | 08 avril 2020

Le Monde / Jean-Pierre Stroobants

Coronavirus : en Belgique, la colère noire du monde médicall


FRANCE | 08 avril 2020

Le Monde / William Audureau

Coronavirus : comment la rhétorique complotiste détourne la science en période d’épidémie


FRANCE | 08 avril 2020

Le Monde / Tribune : François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France

« Il n’y a pas de miracle : nous devrons porter plus longtemps des dettes publiques plus élevées »


FRANCE | 08 avril 2020

Libération / Rédaction

Une corrélation entre la pollution de l'air et une plus forte mortalité du virus démontrée


FRANCE | 08 avril 2020

La Tribune / Rédaction

Amazon assigné en justice pour pratiques abusives


FRANCE | 08 avril 2020

Le Monde / Rédaction

Coronavirus en direct : le commerce mondial pourrait chuter de près d’un tiers en 2020, selon l’OMC


CANADA | 08 avril 2020

Le Devoir / Rédaction avec AFP

La pandémie pourrait entraîner «la plus profonde récession économique de notre existence»


FRANCE | 07 avril 2020

Slate / Dominique Strauss-Kahn

L'être, l'avoir et le pouvoir dans la crise


USA | 07 avril 2020

Politico / Kyle Cheney et Connor O'Brien

Trump removes independent watchdog for coronavirus funds, upending oversight panel


FRANCE | 07 avril 2020

Le Monde / David Larousserie, Paul Benkimoun et Chloé Hecketsweiler

Le déconfinement, une équation complexe


ITALIE | 07 avril 2020

La Repubblica / Rédaction

Coronavirus, il governo verso una "Fase 2" in due step


UK | 07 avril 2020

BBC / Rédaction

Coronavirus: Israel’s ultra-Orthodox lockdown challenge


FRANCE | 07 avril 2020

Le Monde / Rédaction

Coronavirus en direct : « Il est certain qu’un retour à la vie d’avant n’est pas pour tout de suite »


USA | 31 mars 2020

CNN / Rédaction

The US is starting to see 'glimmers' that social distancing could be slowing the spread of coronavirus -- but there's more to do, officials say


FRANCE | 31 mars 2020

Le Monde / Rédaction

Coronavirus : l’épidémie progresse en France, le gouvernement décale la déclaration d’impôts


FRANCE | 30 mars 2020

France 24 / Rédaction

Coronavirus : plus de 1 400 morts au Royaume-Uni, fin de quarantaine pour le prince Charles


SUISSE | 30 mars 2020

Le Temps / Chantal Rayes

Jair Bolsonaro, la politique du déni


FRANCE | 30 mars 2020

Le Parisien / J.Cl.

Coronavirus en Chine : interrogations sur les files d’attente pour récupérer les urnes funéraires


CANADA | 30 mars 2020

Journal de Montréal / Rédaction

Des États américains suspendent les avortements au nom de la lutte contre le coronavirus


USA | 30 mars 2020

CNN / Rédaction

Armed vigilantes blocked a neighbor's driveway with a tree to force him into quarantine


FRANCE | 30 mars 2020

France Info / Rédaction

Coronavirus : Édouard Philippe auditionné mercredi dans le cadre de la mission d’information parlementaire de suivi de la crise du Covid-19


FRANCE | 30 mars 2020

L'Observateur / Rédaction

En Chine, de sérieux doutes sur le nombre officiel de morts du coronavirus


FRANCE | 30 mars 2020

Libération / Florence La Bruyère

En plein coronavirus, Viktor Orbán s’attribue les pleins pouvoirs en Hongrie


FRANCE | 30 mars 2020

Le Courrier International / Rédaction

Autoritarisme.En Hongrie, le Parlement accorde à Viktor Orbán des pouvoirs quasi illimités


ITALIE | 30 mars 2020

La Repubblica / Andrea Tarquini

Ungheria, parlamento dà pieni poteri al premier Orbán per combattere il coronavirus


CANADA | 29 mars 2020

TVA / Rédaction avec AFP

Twitter censure des tweets de Bolsonaro


USA | 29 mars 2020

CNN / Rédaction

Tracking Covid-19 cases in the US


USA | 29 mars 2020

CNN / Mary Ilyushina

How Russia is using authoritarian tech to curb coronavirus


FRANCE | 29 mars 2020

Médiapart / François Bougon et Matthieu Suc

En pleine pandémie, une ambiance de guerre froide


FRANCE | 29 mars 2020

Le Monde / Rédaction

La France face au coronavirus : le bilan atteint 2 606 morts dans les hôpitaux depuis le début de l’épidémie


FRANCE | 26 mars 2020

La Tribune / Eric Albert, Jérôme Gautheret, Cécile Boutelet et Virginie Malingre

3,3 millions de chômeurs supplémentaires en une semaine : du jamais vu aux Etats-Unis


BELGIQUE | 26 mars 2020

La Libre / Rédaction avec AFP

La Bourse de Tokyo rechute, craintes d'une flambée du Covid-19 au Japon


CANADA | 26 mars 2020

TVA / Rédaction avec AFP

Italie: gros doutes sur le nombre réel de morts de la COVID-19


USA | 26 mars 2020

Le Monde / Eric Albert, Jérôme Gautheret, Cécile Boutelet et Virginie Malingre

Coronavirus : les trois semaines qui ont chamboulé l’orthodoxie économique européenne


USA| 25 mars 2020

CNN / Katie Lobosco et Tami Luhby

Senate stimulus deal includes individual checks -- but don't expect the money right away


CANADA | 25 mars 2020

CTVNews / Stan Chloe avec AP

Stocks drift up and down in tentative trading on Wall Street


ITALIE | 25 mars 2020

La Repubblica / Rédaction

Coronavirus, i dati della protezione civile: 3.491 nuovi positivi, 683 morti. Ma il trend si conferma in calo


USA | 25 mars 2020

Market Watch / Mark DeCambre

Bill Gates on Trump call for quick end to lockdown: It’s tough to tell people ‘keep going to restaurants, go buy new houses, ignore that pile of bodies over in the corner’


FRANCE | 24 mars 2020

Le Monde / Rédaction

Le coronavirus a causé la mort de 1 100 personnes dans les hôpitaux en France, dont 240 en 24 heures


USA | 24 mars 2020

Bloomberg / Naomi Kresge et Tim Loh

Coronavirus Less Deadly in Germany Because of Youthful Patients


USA | 23 mars 2020

New York Times / David Leonhardt

How Trump Is Worsening the Virus Now


FRANCE | 23 mars 2020

Le Monde / Rédaction

La France face au coronavirus : l’avis du conseil scientifique sur la suite à donner au confinement est attendu mardi


ESPAGNE | 23 mars 2020

El Mundo / Marifé Velasco, Esther Mucientes et Cristina Luis

Coronavirus en España, noticias de última hora | El 87% de muertes, en mayores de 70 años/a>

UK | 22 mars 2020

The Guardian / Michael Safi, Angela Giuffrida et Martin Farrer

Coronavirus: Italy bans any movement inside country as toll nears 5,500


FRANCE | 22 mars 2020

Le Monde / Patrick Roger

Coronavirus : ce que contient la loi instaurant un « état d’urgence sanitaire » votée par le Parlement


USA | 21 mars 2020

CNN / Christina Maxouris, Dakin Andone et Nicole Chavez

US coronavirus death toll hits 300 as more states urge residents to stay home


FRANCE | 21 mars 2020

La Croix / Rédaction avec AFP

Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde


FRANCE | 18 mars 2020

Libération / Michèle Riot-Sarcey et Jean-Louis Laville

Le monde d'après-demain


USA | 18 mars 2020

CNN / Rédaction

Coronavirus fears continue to grip stocks: March 18, 2020


FRANCE | 18 mars 2020

Le Monde / Rédaction avec AFP

L’Europe face au coronavirus : 475 morts en 24 heures en Italie, le pire bilan quotidien depuis le début de l’épidémie


ITALIE | 18 mars 2020

La Repubblica / Rédaction

Coronavirus: 475 morti in 24 ore, mai così tanti. Borrelli: "2.648 positivi in più rispetto a ieri, 1.084 i guariti"


ESPAGNE | 18 mars 2020

El Mundo / Raúl Piña

El Rey ante la crisis del coronavirus: "Este virus no nos vencerá, nos hará más fuertes como sociedad"

 

Image

Art and Earth Magazine tm

Marque déposée

2019 © Tous droits réservés

ISSN
1918-4913

Image

Art and Earth Magazine tm

Marque déposée

2019 © Tous droits réservés

ISSN
1918-4913

Recherche

top